• La Belle et la Bête  

    La bête efface du monde la moindre couleur

     La belle de son étoile irise la lumière

    La bête de son regard tue l’enfant encor fleur

    La belle de son parfum le tout petit éclaire.

    La belle et la bête se regardent en parallèle

    Dans un univers de lignes par le vent brisées

    Où miroir de l’infini quelques points s’interpellent

    Cherchant en vain le cercle d’une vie éthérée 

    D’un lieu caché et secret où règne le démon

    La bête pousse son cri fier et désespéré

    De son palais de courbes parsemées d’illusions

    La belle endormie sourit à la lune effrontée.


    5 commentaires
  • La VIE

     

    C'est un rose dans un champs d'orties.

    La vie

    C'est un lendemain sans sourire,

    nul ne peut la définir,

    au crépuscule de la vie.

    La vie

    C'est un chemin qui défile,

    ruisselant de défis

    miroitant le mépris.

    La vie

    C'est l'ivresse de souvenirs

    recadrage de l'imagerie

    passé et d'aujourd'hui.

    La vie

    C'est une fleur de bohème

    de l'aube au crépuscule du poète

    joliment courtoisé sans après.

    La vie

    Foetus tu nés

    fripé tu n'ais

    fripé tu reste

    ..Phydellys..


    votre commentaire
  • Le joint ou La cigarette

     

    J'ouvre, avec un geste maladroit votre couverture.

    Du bouts des doigts, je vous caresse,

    D'une pincée, je vous enlève,

    Finement râpé, je vous dépose sur papier pré-collé,

    Je vous roule avec tendresse,

    D'un tassement vous devenez bâtonnet,

    Rangé entre le majeur et l'index,

    D'un craquement de souffre

    Je fais rougir votre bout,

    D'un baiser, vous devenez braise,

    Deviens cendre et se meurt,

    Je vous donne un vasque claire,

    Pour votre dernière demeure.

    ..Phydellys..


    votre commentaire
  • L'ordi

    D'un clic, son visage s'allume

    Noir comme fond de teint

    Icônes s'élluminent

    Religion sans voile

    Dossiers sans allure

    Point d'oréole saint

    Alignement en mir

    Curseur se dévoile

    Sourie se faufile

    D'une main agile

    Ouvre fenêtres

    D'un autre rêve

    Glissent les pages

    sur divers partages

    Sur le chemin de la toile

    Araignées et mouches se cotoient

    Tisserant et butineurs se déploient

    Ouvrant une diversité de choix.

    ..Phydellys..


    votre commentaire